• Si le Web 2.0 commence à avoir une odeur de bon vieux souvenir... Il représente cependant une étape essentielle dans l'évolution récente des bibliothèques.
     Voici un résumé (typologie des outils 2.0, révolution 2.0, médiation numérique...) créé pour les professionnels des bibliothèques.
     
    Bien connaître l'intérêt et l'usage des outils 2.0 peut permettre de mieux appréhender les transformations actuelles et de créer une politique documentaire adaptée à l'heure des "médias sociaux" !
     
    Formation professionnelle BDP de Vaucluse : 4 novembre 2011 à la Bibliothèque municipale de Villelaure.
     
     
    Partager via Gmail DeliciousGoogle Bookmarks

    votre commentaire
  • Une expérience personnelle de l'utilisation de Google Calendar (ou Agenda Google) m'a permis de voir tous ses aspects pratiques du point de vue des professionnels. Si un billet précédent  démontrait déjà l'intérêt de l'intégration d'un widget Google Calendar sur un Univers Netvibes : accès rapide et facile à l'agenda de la bibliothèque (horaires d'ouverture, planning des animations...)

    J'ai également découvert l'aspect pratique de son utilisation pour créer l'agenda d'une manifestation temporaire !

    Grâce au duo Netvibes et Google Calendar, j'ai pu créer un programme mis à jour en continu ! On connaît les aléas d'une manifestation : désistements, mauvais temps, ajouts de dernière minute... C'est un excellent complément aux programmes imprimés !

    Un exemple concret ?

    Rendez-vous sur la rubrique Livre en fête de Lauris 2010 de la Bibliosphère de Lauris (Bibliothèque municipale de Lauris) !

    Partager via Gmail DeliciousGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • L'agenda collaboratif Google est un outil simple qui permet non seulement d'échanger et de partager des plannings, un vrai atout pour le travail en commun, mais il permet aussi aux usagers d'avoir accès aux différents horaires utiles d'une bibliothèque publique.

    Pour cela, les professionnels, comme les usagers, doivent être ouverts et suffisamment habitués à l'utilisation d'outils gratuits en ligne !

    Un outil 2.0 qui concerne une fois de plus : à la fois le travail interne et le service public aux usagers (deux des principaux axes de la bibliothèque 2.0).

    Une expérience personnelle récente sur mon nouveau poste de travail en bibliothèque municipale (Bibliothèque municipale de Lauris) prouve que de nombreux usagers ont encore des réserves à créer un compte Google, même s'il leur permet d'avoir accès gratuitement à des services web...

    Partager via Gmail DeliciousGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Que penser de l'affaire Google-BnF ? ou L'histoire de la mouche et de l'araignée...

    Une métaphore filée nous permet d'analyser la relation BnF-Boogle sous un angle plus "animalier", pour ainsi mieux comprendre le dilemme du monde du livre et particulièrement de la BnF face à deux choix : collaborer ou non avec Google ?

    De nombreux articles fleurissent (Educnet Août 09, dernières nouvelles...) et nous donnent l'avancement des débats politiques et culturels... C'est avant tout une question économique dont l'enjeu économique, politique et culturel est immense : un excellent article de Marc Chevallier dans le numéro de novembre d'Alternatives économiques fait le point des tentatives de Google et de ses détracteurs, notamment aux Etats-Unis (les termes de l'accord entre Google et la justice américaine ne conviennent pas à l'Open Book Alliance, organisation militante hétéroclite pour l'accès libre et gratuit du savoir livresque sur le Web et contre l'instauration d'un monopole de cet accès). Il est vrai que Google prépare sa place sur le marché du livre numérique sans prêter beaucoup d'attention aux questions de droits d'auteurs (Les éditions de la Martinière sont d'ailleurs en procès contre Google pour la numérisation sans autorisation de 100 000 livres français protégés par le droit d'auteur).

    Google a tissé sa toile et se nourrit à présent des habitants de la toile... Elle grossit et devient incontournable ! Les bibliothèques régionales, nationales et commune d'Europe se doivent d'organiser une alternative publique à ce géant. Elles se doivent d'être visibles ! Comment ? En étant plus présentes sur la Toile, en grossissant à leur tour...

    Mais qui d'autre peut permettre financièrement la création d'une bibliothèque numérique universelle, et qui d'autre peut permettre financièrement la numérisation rapide des fonds de la BnF et d'autres grandes bibliothèques. Qui d'autre peut également permettre un accès unique, facilité, et utilisé par tous ? L'enjeu est de taille : Google paraît être pour l'instant le seul capable d'aider les structures publiques à numériser en masse plus rapidement (une nécessité), mais elle risque d'organiser un monopole de l'accès, puis de la distribution et de la fixation des prix de sa banque de donnée (la plus riche au monde)...

       Google est une araignée très sympathique, mais redoutable !

    Pas sa nature, la BnF, un établissement public, ne peut se mesurer à l'araignée Google, entreprise privée d'un nouveau genre... Ce n'est finalement qu'une mouche sur la Toile ! Comment peut-elle se défendre ? Une mouche qui grossit reste une mouche ;-) Ne connaît-on pas déjà l'histoire de la grenouille qui voulait être plus grosse que le boeuf ?

    Trouver "la" bonne solution n'est pas aisée... Faut-il ne pas faire appel à Google (la solution de Jean-Noel Jeanneney) et "disparaître" de la Toile ou bien faire appel à Google (la solution de Bruno Racine) et devenir une proie plus juteuse et accessible pour l'araignée ? La mouche doit-elle se laisser peu à peu endormir et se laisser vider de sa substance ?

    Ou bien faut-il devenir aussi un peu araignée ?   

    Réfléchir à de nouveaux modèles économiques de développement, de service aux usagers et de rémunération des ayants-droits devient incontournable sur le marché du livre numérique ! Secteurs public et privé (bibliothécaires, libraires et éditeurs) du monde du livre devront s'entendre rapidement pour créer une alternative (un portail unique tourné vers l'usager ?), mais le cadre législatif européen et les habituelles rivalités de l'édition française risquent de rendre la chose encore plus difficile...

    En attendant, rapports après rapports, la BnF doit bien orienter sa stratégie pour gagner et prendre la place qui lui est due sur la Toile...

    Partager via Gmail DeliciousGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Si la fréquence de publication de mon blog s'est ralentie quelque peu, c'est pour vous donner accès au résultat d'un travail plus approfondie que j'ai effectué dans le cadre d'une recherche universitaire ! Voici donc une analyse de plus sur l'évolution de la relation usagers-bibliothèques à l'heure du Web 2.0 , qui je l'espère vous interessera !
    Il est désormais disponible à la lecture sur Calaméo et sur Scribd.
    Suite à des péripéties d'ordre technique (panne...), je n'ai pas pu le modifier ni même lui ajouter un certain nombre d'éléments comme je l'avais prévu... N'hésitez pas à me donner votre avis, ou me poser des questions si certains points vous paraissent flous...
    Bonne lecture !
    Partager via Gmail DeliciousGoogle Bookmarks Pin It

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique